Les projets DeFi sérieux de la BSC

Je partage quelques projets de la DeFi sur la Binance Smart Chain (BSC) que j’ai jugé sérieux. Attention, il ne s’agit que de mon avis sur ces projets. Je ne partage que des sites que j’ai testé personnellement. Je ferai une autre liste avec les projets « curiosités » ou investissements très très risqués. En effet, depuis le lancement de la DeFi sur la BSC il y a de nombreux projets au nom étrange qui font surface avec de belles promesses mais bien souvent il s’agit de scam (arnaque).

Petit rappel

Avant de sauter sur cette liste, même si j’ai jugé ces projets « sérieux » et si les rendements peuvent vous faire rêver car bien supérieurs au Livret A ou aux fonds en euros des assurances vie, n’investissez que des sommes que vous êtes prêt à perdre ! En effet, que ce soit la valeur des cryptos (tokens), le piratage ou un effondrement massif des cryptomonnaies, les risques ne sont pas à négliger dans ce type d’investissement.

Je ne suis pas un conseiller en investissement et tout ce que je publie n’est qu’un retour de ma propre expérience. Le monde des cryptomonnaies est un monde nouveau, les protections du système traditionnel n’existent pas et c’est à vous de vous renseigner au maximum avant d’investir.

Si vous débutez vous risquez de faire des mauvaises manipulations et de perdre de l’argent, aussi ma méthode pour éviter de tout perdre en 1 clic, faîtes des tests de transferts avec des sommes minimes. Oui vous allez dépenser pas mal de frais mais c’est mieux que de tout perdre en une mauvaise manipulation !

Maintenant que j’ai fini cette parenthèse indispensable, voici la liste des projets DeFi de la BSC que je juge sérieux.

Pour utiliser la Binance Smart Chain, il est indispensable de disposer de BNB, une cryptomonnaie créée par Binance. Cette cryptomonnaie a de multiples fonctions. Elle permet de payer les frais de trading moins chers sur Binance, elle peut permettre d’obtenir d’autres cryptomonnaies via le système « gagner des cryptos » de Binance et d’autres avantages. Elle est aussi la cryptomonnaie qui permet d’activer les contrats intelligents pour faire des opérations sur la blockchain de Binance.

PancakeSwap : mon avis

PancakeSwap c’est le projet avec lequel je suis vraiment entré dans la DeFi. Auparavant, j’avais utilisé Uniswap (un autre DEX) une seule fois pour échanger des ETH contre un autre token. C’est donc sur la plateforme PancakeSwap et avec son token le Cake que j’ai fait mes premiers pas officiellement dans le monde du Yield Farming.

Par conséquent j’ai une certaine affection pour ce projet. J’aime le côté fun et la communication de PancakeSwap sur les réseaux sociaux. Mais au-delà de ça, c’est un projet sérieux, soutenu par Binance une des plus grande plateforme de trading du monde des cryptos et qui a lancé la BSC (Binance Smart Chain).

Swap, pools et farming

Sur PancakeSwap, il est possible de faire 3 choses essentiellement, il y a d’autres choses comme la loterie et les NFT (collectibles), mais je vais me contenter de ce que j’utilise actuellement.

Le swap

Le swap permet d’échanger des cryptomonnaies sans utiliser un exchange classique (comme Binance, Kucoin ou Bittrex). Si par exemple, j’ai 0.5 BNB, je peux les échanger contre 11 CAKE (lors de rédaction de cet article). Il faut toujours veiller à conserver des BNB dans son portefeuille (wallet) pour pouvoir réaliser les transactions sur la BSC. Chaque interaction avec un contrat nécessite de régler des frais en BNB.

Les pools ou piscine

La Syrup Pool permet de staker (mettre au travail) des CAKE pour gagner des nouveaux tokens. Il est possible de staker des CAKE pour recevoir de nouveaux CAKE avec un taux annuel (APR) de 120 % (attention ces taux fluctuent en continu). On peut aussi staker ses CAKE contre d’autres tokens comme le Bunny, l’Alice de MyNeighborAlice, le Dodo, le BRY… et un grand nombre d’autres tokens. Là aussi, les taux de rendement varient beaucoup de 30 à 150 %. Il est possible d’arbitrer rapidement (même s’il y a des frais de transactions à payer pour activer les contrats sur la BSC à chaque mouvement, de quelques centimes à quelques dollars).

Dans les pools les intérêts ne se capitalisent pas automatiquement. Si vous stakez du CAKE pour recevoir du CAKE, vous pourrez à votre rythme choisir de retirer ou de composer vos intérêts pour gagner encore plus de Cake. A l’heure où j’écris ces lignes, le Cake est valorisé à 11,20 $, il est monté à 21 $ le 19 février mais avait été introduit à 0.81 $ en septembre 2020. Toutefois son cours semble se stabiliser autour des 10 à 12 $ pour le moment et le lancement de la V2 de PancakeSwap pourrait l’amener vers de nouveaux plus hauts.

Le farming

Le farming contrairement aux pools demandent d’avoir une paire de token pour y participer. Il est possible d’utiliser le swap pour disposer des tokens nécessaires afin de créer une paire de token et les déposer dans la pool de liquidité correspondante. Ainsi, en plaçant une paire de CAKE-BNB, vous gagnez des intérêts au taux de 103 % annuel. Les intérêts sont versés en CAKE qu’il est possible de retirer à tout moment et de placer dans la pool CAKE pour gagner d’autres cryptomonnaies ou simplement d’échanger contre un autre token (BNB, BUSD, ETH, WBTC…).

Certaines pools de liquidité proposent des rendements astronomiques comme le LTO-BNB à 496 %, le TRADE-BNB à 480 % toutefois les risques de fluctuations des cours sont également important. Ils peuvent entrainer des pertes impermanentes (lire cet article de Binance Academy) mais aussi certains tokens peuvent perdre 60 ou 80 % de leur valeur. Il faut donc toujours veiller à ne pas prendre trop de risques, même si le rendement est alléchant.

Enfin, il est également possible de miser sur des paires plus stables, avec des stablecoins (des cryptos dont la valeur est indexée sur une devise, le plus souvent le dollar). Par exemple le VAI-BUSD offre un rendement de 27 %, le DAI-BUSD 22 %, UST-BUSD 26 %. Ici les rendements sont moindres mais tout de même bien plus élevés que dans la finance classique. Cependant, il ne faut pas investir tout son livret A car les risques cités au début sont toujours présents.

Les taux de rendements vont fluctuer selon les apports en capitaux et l’utilisation des pools de liquidité. Plus il y a d’apporteurs et plus le rendement sera faible.

Autofarm : la puissance de l’intérêt composé

Après avoir découvert PancakeSwap et avoir testé les pools et le farming, j’ai continué mes recherches et j’ai découvert Autofarm.

A première vue, le site peut faire peur et malgré quelques doutes j’ai décidé de commencer à investir de petites sommes dessus. J’ai lu pas mal d’avis sur Autofarm et je n’ai vu personne crier à l’arnaque même si certains partageaient leurs doutes légitimes sur la plateforme.

L’avantage d’Autofarm par rapport à PancakeSwap est de composer automatiquement les intérêts ce qui permet d’obtenir un boost au niveau du rendement.

Par exemple, pour la pool de staking du CAKE qui est à 120 % sur PancakeSwap, le rendement sur Autofarm est de 241 %, soit le double. Il en est de même pour les paires de token. Un exemple que j’utilise c’est le BUSD-VAI LP qui est rémunéré à 27 % sur PancakeSwap contre 50 % sur Autofarm.

Autofarm offre donc des rendements plus élevés en réinvestissent automatiquement les intérêts perçus au rythme idéal pour maximiser les gains journaliers.

C’est également une bonne solution pour économiser des frais car contrairement à Pancake Swap où il faut cliquer pour composer ses intérêts et payés des frais en BNB, ici il n’y a rien à faire à part regarder les profits augmentés.

Pancake Bunny : gagner plus de CAKE

C’est en suivant le compte Twitter de PancakeSwap que j’ai découvert Pancake Bunny.

Le slogan est simple : Bunny aide les fans du Cake a obtenir plus de Cake. Les différentes pools de farming sont pour le moins intéressantes. A l’image d’Autofarm la pool Cake permet de composer les intérêts pour gagner du Cake et du Bunny. Cela pousse le taux de rendement à 400 % !

Dans ce cas, est-ce qu’il ne faudrait pas tout mettre sur Pancake Bunny ? Pour moi, la réponse est non. Comme je soulignais au début de l’article, l’environnement est récent et les risques technologiques bien présents (piratage, fermeture du site, scam…). Par conséquent, je préfère sacrifier une partie du rendement et répartir mon investissement à risque dans plusieurs projets.

Pancake Bunny propose également d’autres pools de farming même si le choix est plus restreint que chez Autofarm. Mais, par exemple pour la paire Bunny-BNB, le taux de rendement est de 1076 % ou le staking de Bunny de 718 % (valeur d’1 Bunny au moment où j’écris ces lignes : 172 $).

Petit bémol à savoir, des frais de retrait (autre que ceux des contrats BSC) sont appliqués en cas de sortie des fonds durant les 3 premiers jours. Ces frais sont de 0.5 %.

Sinon mon avis sur Pancake Bunny est positif, leur communication est active et il semble être en lien étroit avec PancakeSwap ce qui est rassurant.

BakerySwap : la boulangerie

BakerySwap est un projet que je maitrise moins même si j’ai acquis quelques Bake car je pense que ce projet pourrait connaître un bon développement. Comme chez PancakeSwap, Autofarm et PancakeBunny, il y a ici aussi des pools de farming permettant de gagner du Bake. Il est également possible de staker du Bake pour gagner plus Bake. Le taux de cette pool est à 15 % donc ça ne rapporte pas grand chose (comparativement aux autres exemples cités précédemment). Mais il y a d’autres pools de farming plus intéressantes qui génèrent des Bake en gains. Ensuite, on peut soit les placer, soit les vendre.

BakerySwap se distingue plutôt par un autre volet qui est d’actualité avec le NFT Supermarket. Il est possible d’acheter mais aussi de proposer des NFT sur la plateforme. C’est un domaine que je maitrise assez mal donc je ne vais entrer plus dans les détails pour le moment. Mais, si vous êtes un artiste digital, la BakerySwap est un projet à suivre.

Venus Protocol le maker DAO de la BSC

Venus Protocol est différent des autres projets que j’ai présenté ci-dessus. Venus propose un système de prêt et dans la DeFi, pour obtenir un prêt il faut déposer un collateral (fonds en garantie, ici des cryptomonnaies). Ce collateral vous permet, si vous le souhaitez d’emprunter jusqu’à 60 % des sommes déposés. Mais, c’est facultatif et vous pouvez simplement être un apporteur de liquidité et ne pas emprunter d’argent.

Donc sur Venus, vous allez pouvoir prêter certaines de vos cryptos monnaies ou de vos stablecoins (USDT, USDC, BUSD, DAI…) pour générer des intérêts. Par exemple si vous avez des Litecoin (LTC), des Ether (ETH) ou de l’USDT que vous souhaitez conserver tout en étant rémunéré vous pouvez les placer sur Venus Protocol.

Ici les taux de rendements sont beaucoup plus faibles de 7 à 1.5 % et ils fluctuent en permanence.

Si les taux sont bas, quel est l’intérêt d’utiliser Venus ?

Au départ, je me suis posé cette question puis j’ai élaboré une stratégie que je teste actuellement. Il y a des cryptomonnaies que je souhaite conserver comme le LTC ou le LINK. J’ai donc mis ces cryptomonnaies sur Venus.io pour générer des intérêts. Et j’en ai profité pour emprunter des stablecoins, du VAI et du BUSD. Ensuite, j’ai créé une paire de liquidité sur PancakeSwap et j’ai placé mon token VAI-BUSD LP dans le farming pour générer des intérêts en CAKE.

De cette façon, je génère plus d’intérêt que le montant emprunté. J’ai visé une stratégie relativement sécurisé en empruntant moins de 40 % du disponible et en utilisant des stablecoins dont la valeur est par définition stable. Il est possible de réaliser ce type d’opération avec des monnaies dont le cours varient mais attention a bien dimensionné les risques encourus.

Important, s’il est possible d’emprunter jusqu’à 60 % des cryptomonnaies, il ne faut pas le faire. En effet, imaginons que vous déposer des LTC en garantie et que le cours chutent brusquement alors que vous avez emprunter 60 % du capital, le système vendra automatiquement vos LTC pour rembourser votre emprunt.

Je vous ai présenté 4 projets que je juge sérieux dans le domaine de la DeFi sur la BSC (Binance Smart Chain). Il y a déjà pas mal de choses à faire avec ces projets. Décortiquez au maximum les informations, lisez et informez-vous, observez les comptes Twitter et surtout mesurez vos risques. Même si les rendements peuvent être attractif aujourd’hui, ils peuvent être plus faibles demain. La valeur des tokens peut également varier et chuter. Des projets peuvent disparaître (même si actuellement ils sont jugés sérieux).

Voici prêt de 4 ans que je suis actif dans le monde des cryptomonnaies. Si j’ai suivi d’un oeil le bullmarket de 2017 et commencer à entrer dans l’univers de la monnaie digitale à ce moment, j’ai appris que les arbres ne montent pas jusqu’au ciel. C’est en s’informant et en se formant que l’on apprend à devenir un meilleur investisseur. C’est valable dans la finance traditionnelle et encore plus dans le monde des cryptomonnaies.

Pour rejoindre ces projets, vous aurez besoin d’un portefeuille Metamask et d’un minimum de BNB pour réaliser les transactions sur la Binance Smart Chain. Personnellement, j’utilise la plateforme Binance pour acheter des BNB. C’est une plateforme simple à utiliser, désormais la plupart du contenu est traduit en français et il y a beaucoup de choses possibles au-delà du trading sur Binance mais ça sera l’objet d’autres articles.

A propos Oyonyx

Mineur de cryptomonnaie depuis 2017 Investisseur dans la monnaie digitale Débutant en trading Passionné par la technologie blockchain et la révolution de l'Internet
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *