La DeFi : finance décentralisée

En quelques mots la DeFi (prononcer « di faye ») c’est la finance décentralisée, la finance sans banque et institution financière.

Nous aurons l’occasion de le voir, ce n’est pas toujours aussi décentralisée mais il faudrait entrer dans un débat technique qui n’expliquerait rien.

Dans cette nouvelle catégorie sur la DeFi, je vais faire quelques petits articles. Je verrai si le sujet intéresse, et j’enrichirai au fur et à mesure. Je préviens, je ne vais pas faire de détail dans un premier temps.

DeFi : la haute finance à la portée de tous

La DeFi a pris de l’ampleur en août 2020 avec le lancement d’Uniswap sur la Blockchain Ethereum. Uniswap a permit d’échanger des cryptos en réalisant un simple SWAP. Ainsi, on pouvait échanger de l’ETH contre l’ensemble des token ERC-20 de la blockchain Ethereum (un grand nombre de cryptomonnaies).

Pour fonctionner, il faut que des personnes alimentent des pools de liquidités en mettant des paires de token à disposition. En contrepartie, ces personnes reçoivent une partie des frais de transaction. Ces opérations sont appellés le farming. Pour le moment, je ne vais pas tout détailler car d’une part j’avais suivi de loin l’arrivée d’Uniswap, je l’ai utilisé une seule fois à vrai dire mais j’y reviendrai en parlant de la BSC (Binance Smart Chain).

L’autre point à savoir sur la DeFi, c’est qu’elle permet d’emprunter ou de prêter des cryptos monnaies en échange d’intérêt. C’est donc un système très pratique pour celui qui a des cryptos et qu’il souhaite conserver tout en rémunérant ses actifs. Aussi, la cryptomonnaie déposée en collatéral permet d’emprunter entre 50 et 60 % de la valeur mise en dépôt. J’y reviendrai en parlant de Venus.io notamment.

Ce qu’il faut retenir c’est que la DeFi est un phénomène nouveau, de nouvelles possibilités qui s’offrent à chacun en dehors des institutions financières classiques.

Comme tout ce qui est nouveau, il y a une part de risque mais aussi des rendements intéressants à obtenir.

DeFi : congestion et nouvelle opportunité

L’arrivée de la DeFi sur le réseau Ethereum a eu un effet très négatif, la congestion et l’augmentation des frais de transaction sur le réseau Ethereum. A ce jour, les transactions sur le réseau coûte tellement cher que seule les gros capitaux peuvent réaliser des mouvements sans perdre trop d’argent. Inutile de se mettre à la DeFi avec 1000 € de crypto, les frais vont vous ruiner.

Plusieurs autres blockchain se développent et proposent également de la DeFi, je vais parler essentiellement de la BSC, Binance Smart Chain car c’est celle que j’utilise actuellement.

Je me suis vraiment plongé dans le monde de la DeFi récemment avec le DEX Pancakeswap et depuis j’ai eu l’occasion de réaliser de nombreux tests.

Le principal reproche qui est fait à la BSC est son manque de décentralisation car c’est une chaîne gérée par la plateforme de trading Binance. Toutefois, Binance est un acteur reconnu de l’écosystème crypto et j’ai tendance à leur accorder une certaine confiance. Et je ne suis pas le seul car il suffit de regarder l’envoler spéctaculaire du cours du BNB, le jeton créé par Binance pour s’appercevoir que l’engouement est massif.

Prochainement, je vais présenter des projets DeFi à utiliser sur la Binance Smart Chain.

Bien entendu, en aucun il ne s’agit de conseils en investissement mais simplement du partage de mes expériences.

A propos Oyonyx

Mineur de cryptomonnaie depuis 2017 Investisseur dans la monnaie digitale Débutant en trading Passionné par la technologie blockchain et la révolution de l'Internet
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *